Ô vous frères humains – Luz (d’après l’oeuvre d’Albert Cohen)

luz-ovous

« Un enfant juif rencontre la haine le jour de ses 10 ans. J’ai été cet enfant. » C’est ainsi que résumait lui-même Albert Cohen, son livre Ô vous frères humains paru en 1972. Dans ces deux phrases courtes se loge toute « l’intrigue » de ce récit graphique au fort pouvoir évocateur.
En se baladant dans les rues de Marseille alors qu’il vient tout juste de fêter son dixième anniversaire (1905), le jeune Albert Cohen est invectivé par un camelot qui lui jette au visage « toi, tu es un youpin ! Je le vois à ta gueule ! » Le petit garçon découvre abruptement la haine. Il déambule dans la ville, la tête pleine de questions, et au détour d’une rue, puis d’une autre découvre les « Mort aux Juifs » inscrits sur des murs ici et là. Il devient subitement le Juif, le youpin, le méchant, l’étranger, l’indésirable. Abasourdi, nauséeux, il fait pour la première fois l’expérience de l’antisémitisme.

Luz met en images cette prise de conscience violente dans un très bel album quasi-muet. Il retranscrit le souvenir violent de ce petit enfant de dix ans, en prise avec une réalité qui lui avait jusqu’ici échappé et qu’il ne peut comprendre. La haine, simple et brute, peut-elle s’expliquer ? Mais elle laisse des traces, indélébiles. Et pour l’enfant innocent, la vie autour prend soudain des allures de cauchemar dont le souvenir habitera toujours, plusieurs décennies plus tard, l’écrivain vieillissant. Dans un subtil jeu entre deux âges d’Albert Cohen – le vieil homme s’attablant devant sa page blanche et rappelant à lui le souvenir et le petit garçon qu’il était alors – Luz fait entendre à travers son noir profond et en quelques mots choisis le texte de Cohen. Un très belle adaptation et un album d’une grande force qui trouve, malheureusement, toujours des échos aujourd’hui.

Si ce livre pouvait changer un seul haïsseur, mon frère en la mort, je n’aurais pas écrit en vain.  – Albert Cohen

 

Ô vous frères humains de Luz (d’après l’oeuvre d’Albert Cohen). Editions Futuropolis/ avril 2016

Une interview de Luz à lire ici (parue dans L’Humanité)

Publicités

Une réflexion sur “Ô vous frères humains – Luz (d’après l’oeuvre d’Albert Cohen)

  1. Ping : Lire en avril – 31rst floor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s