Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng

relay1-celesteNg

Lydia est morte. Mais ils ne le savent pas encore. 3 mai 1977, six heures trente du matin, personne ne sait rien hormis ce détail inoffensif : Lydia est en retard pour le petit déjeuner.

Après quelques jours d’angoisse insupportable, le corps de Lydia est retrouvé, juste à côté de chez elle, dans le lac. Accident, meurtre ou suicide ? James et Marilyn ont perdu leur fille, Nath et Hannah leur sœur. Pour ses parents, elle était l’enfant merveilleuse, celle sur qui on fonde tous les espoirs. Pour son frère et sa sœur, elle prenait beaucoup de place, sa seule présence suffisait à les éclipser totalement aux yeux de leurs parents. Mais pourtant, Lydia semblait aussi être le point qui faisait tenir la famille en équilibre. Sa disparition, ce manque, ce vide font soudain tout vaciller. L’absence de Lydia absorbe tout et tous et révèle les failles, les craquelures, les blessures de toute la famille. Celeste Ng livre un roman psychologique fort, mettant en lumière un processus d’auto-destruction sournois et inconscient.
La mort de Lydia est l’occasion de retracer l’histoire de chacun. Celle de James, petit garçon chinois qui n’a jamais vraiment trouvé sa place dans cette société américaine qui le stigmatise. Son intégration ne semble se faire qu’à travers son mariage inattendu avec une vraie Américaine pure souche. Mais sa femme Marilyn vit elle aussi avec ses propres déceptions, notamment celle ne pas avoir accompli son rêve de devenir médecin. Autant de blessures jamais refermées qu’ils ont projetées sur leurs enfants. A commencer par Lydia que sa mère pousse de toutes ses forces vers son rêve inassouvi, délaissant ses deux autres enfants. Incapables d’aimer simplement leurs enfants pour ce qu’ils sont : il faudrait que Lydia soit une femme libre, brillante et médecin pour sa mère, qu’elle soit la plus populaire pour son père. Quant à Nath, oublié, il ne représente pour James qu’un terrible reflet de lui-même et sa souffrance d’étranger sans cesse raillé. Au milieu de tout ça, la petite Hannah grandit comme elle peu, observatrice attentive du chaos.
Premier roman de Celeste Ng, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit est d’une redoutable efficacité. Celeste Ng impressionne par sa maîtrise dans la dissection des sentiments et la psychologie très fouillée de ses personnages. Récit terrible du poids des non-dits : comment construire (une famille) quand on est soi-même si peu solide sur ses fondations ?

Tout ce qu’on ne s’est jamais dit de Celeste Ng (traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Fabrice Pointeau). Editions Sonatine/ mars 2016

Merci à Babelio pour la découverte de ce premier roman fort, reçu dans le cadre de la sélection du Prix Relay 2016.

logo-babelio                  logo_prix_relay

Publicités

5 réflexions sur “Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng

  1. Ping : Lire en avril – 31rst floor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s