Trois fils & Un père vertueux de Ludovic Debeurme

debeurme-troisfils

Assis au bord d’une falaise, un vieil homme a les deux bras plongés dans la mer, lestés par une grosse pierre. Ses trois fils l’ont abandonné là, seul sur une île minuscule. Mais qu’est-ce qui a poussé les trois garçons à un tel châtiment ? Car il s’agit là d’une vengeance et l’album Trois fils remonte le temps de l’enfance hors norme et violente de ces frères en narrant un premier épisode : l’abandon par le père dans une forêt, le temps dit-il d’aller trouver leur prochaine maison. Obligés de trouver de quoi se nourrir, ils commencent par cueillir et tenter de chasser ce qui se trouve à portée de main mais bien vite, ils appliquent le conseil du père : « vous devez voler votre nourriture ». Mais une rencontre inattendue viendra faire dérailler la routine frauduleuse bien huilée.

 

debeurme-unperevertueux

Dans Un père vertueux, on retrouve les trois fils et leur père désormais installés dans leur nouvelle maison. L’homme a fini par les récupérer et les utilise pour ses activités peu recommandables de trafiquant. Pas d’autre choix pour les garçons que de répondre au doigt et à l’œil aux exigences de ce père bourru et tyrannique. Il ne leur passe rien et chaque incartade est sévèrement punie – pire il n’hésite pas à mutiler ses enfants lorsque deux de ses fils découvrant le sexe opposé et leur désir naissant osent poser les yeux ou la main sur une femme. Obligé d’arrêter son activité de trafiquant, le père se découvre une foi qui le transforme en sorte de gourou. Sa maison devenue église voit affluer des adeptes de partout. Il y exhibe ses fils mutilés, véritables bêtes de sa foire religieuse. Le puzzle de l’histoire commencée dans Trois fils se met en place, la vengeance des fils aussi.

Ludovic Debeurme est un ODNI, un objet dessinant non identifié mais bien identifiable par son univers si particulier : des histoires en forme de contes terrifiants, des personnages aux contours fantastiques, comme si l’auteur donnait à voir ce qu’il y a de plus intimes chez ses protagonistes. Ce petit quelque chose qui dit toute la contradiction de l’humain, sa part de beauté comme sa part d’horreur. Il y a quelque chose de dérangeant dans l’œuvre de Debeurme, qui bouscule incontestablement. Un malaise qui côtoie pourtant une forme de poésie. Le tout donne une œuvre hypnotisante, toujours surprenante et riche qui passe d’un fin trait noir et blanc de croquis (dans Lucille ou Renée) à la gouache (Trois Fils) ou aux crayons de couleur (Un père vertueux).

Trois fils de Ludovic Debeurme. Editions Cornélius/ 2013
Un père vertueux de Ludovic Debeurme. Editions Cornélius/ 2015

La série Trois Fils était annoncée en tryptique mais j’ai lu ici et là qu’il n’y aurait finalement que ces deux tomes.

Publicités

Une réflexion sur “Trois fils & Un père vertueux de Ludovic Debeurme

  1. Ping : Mai lectures – 31rst floor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s