Quoi qu’il arrive – Laura Barnett

barnett-quoiquilarrive-small
Une fille, deux garçons : trois possibilités. Voilà le postulat de départ de ce roman en forme d’exercice littéraire : raconter à partir de la rencontre de trois personnages, trois chemins de vie. Comme lorsque l’on se demande ce qu’aurait été notre vie si on avait fait tel choix plutôt qu’un autre.
Eva, jeune étudiante de dix-neuf est la petite amie du charismatique David, acteur en herbe au talent déjà certain. Un matin, en se rendant à l’université à vélo, un de ses pneus crève. Jimmy lui propose de l’aide. Une rencontre qui changera, quoi qu’il arrive, le cours de son destin.
A partir de cette rencontre, Laura Barnett imagine trois scénarios : trois versions d’Eva qui a l’ambition d’écrire et du monde qui change autour d’elle de 1958 à 2014. L’amour, le mariage, la maternité, l’ambition, le rapport à l’art, les accidents de la vie, les espoirs déçus, les apparences sont au cœur de ce roman en forme de triptyque. On se laisse prendre au jeu de l’amour et du hasard imaginé par Laura Barnett. Habilement construit, Quoi qu’il arrive évite les écueils du trop fleur bleue, ancrant son héroïne, quel que soit son choix de départ, dans une réalité faite de bonheurs et de larmes, de questionnements, de changements, bref dans la vie, la vraie, où rien n’est tout rose ou tout noir. Un roman agréable mais qui n’est pas cependant pas mon préféré parmi la sélection du Prix Relay 2016.

 

logo_prix_relay  logo-babelio

Lu dans le cadre de la sélection pour le Prix Relay 2016 et envoyé par Babelio.

D’autres avis : Leiloona a vraiment beaucoup aimé, Sylire a été déçue et Clara l’a trouvé très réussi.

 

Quoi qu’il arrive de Laura Barnett (traduit de l’anglais par Stéphane Roques). Les escales éditions/ avril 2016

 

Publicités

6 réflexions sur “Quoi qu’il arrive – Laura Barnett

    1. Je ne l’aurais certainement jamais lu si je ne l’avais pas reçu dans le cadre de la sélection du Prix Relay. Pas désagréable mais pas un grand livre qui marque non plus.

      1. Le prix a été décerné à « Tout ce qu’on ne s’est jamais dit » de Céleste Ng (également un premier roman que j’ai beaucoup aimé)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s