Trois petits tours – Hélène Machelon

machelon_troispetitstours

La petite Rose est partie, morte à l’hôpital Necker où elle luttait contre une maladie trop grande pour elle. Rose s’en est allée, laissant ses jeunes parents hébétés, écrasés de douleur, accomplissant les gestes nécessaires comme par réflexe.
Rose est partie mais elle aura été entourée ces derniers mois et ce sont les voix de tous ceux qui l’auront soignée ou croisée de près ou de loin que donne à entendre Hélène Machelon dans ce roman choral poignant. Pédiatre, infirmière, mère d’un autre enfant malade devenue amie de peine ou encore thanatopracteur et aumônier évoquent cette enfant suivie ou à peine aperçue, chacun livrant aussi une part de lui-même. Des voix soutenues par le chant d’amour et de douleur d’une mère qui vit la plus grande des pertes : celle d’un enfant.
La perte est irrémédiable, la douleur profonde, le vide incommensurable, l’après inenvisageable et pourtant la lumière n’est jamais loin, dans un geste, un regard, une pensée, dans l’avenir aussi qui finit par offrir un nouveau souffle.

Trois petits tours d’Hélène Machelon. Editions Librinova/ juin 2019.

pro_reader

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s