Murène – Valentine Goby

RL2019_11_goby_murene

A la vingtaine et plein de vie, François éprouve son corps sur les chantiers, dans les champs, au grand air, bande les muscles, grimpe, porte, soulève loin de l’atelier de couture familial, au grand dam de Robert, son père.

Ce jour d’hiver, François doit rejoindre un cousin, à l’autre bout de la France, sur un nouveau chantier. Mais cet hiver-là est rigoureux, les moteurs menacent à tout instant de laisser les chauffeurs en proie à un froid mortel au milieu de nulle part. Stoppés dans les Ardennes, François tente d’aller trouver de l’aide pendant que son chauffeur l’attend. Mais François ne revient pas. Là-bas, dans un grand éclair, son corps a basculé et avec lui une partie de sa vie. L’accident laissera François gravement blessé et amputé. Il en faudra de la force, de l’entêtement, de l’amour, de l’abnégation pour revenir à la vie, pour la réinventer, pour accepter puis dompter ce corps mutilé. C’est notamment grâce à la natation que François renaîtra peu à peu à la vie.

Mutilés, amputés, « monstrueux » sont les compagnons de François mais ils sont avant tout vivants. Ils sautent, courent, nagent, suent et souffrent, gagnant à chaque fois un peu de terrain sur les idées reçues d’une société qui préfèreraient les cacher. C’est l’histoire du handisport qu’explore Valentine Goby avec Murène, de ses balbutiements dans les années 50 à la création des 1ers Jeux Paralympiques de 1964. L’histoire aussi d’une lente mue, celle de François passé par la douleur, le renoncement, l’acceptation, la reconstruction. La narration de Murène épouse les colères, les pulsions, les élans, les errements, la force de la volonté de son personnage. Un roman fort qui met en lumière ces femmes et ces hommes que la vie a abimés mais qui ont refusé de s’en laisser compter.

Murène de Valentine Goby. Editions Actes Sud/ août 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s