Un bref instant de splendeur – Ocean Vuong

Dans une longue lettre adressée à sa mère, un jeune homme raconte la recherche du bonheur et les parts d’ombre d’une histoire marquée par une guerre, ses traumatismes, d’un départ pour un pays où il faut tenter de trouver sa place – souvent en se faisant invisible pour ne pas déranger. C’est l’histoire d’un gamin en quête d’amour, qui ploie parfois sous les poings d’une mère qui peine à trouver les chemins de l’amour. C’est l’histoire d’un garçon métisse que la peau et les traits semblent sans cesse trahir, étranger partout. C’est l’histoire d’un homme qui découvre le désir, la violence et la beauté du plaisir dans les bras d’un garçon.
Jolie découverte que ce premier roman évoquant les ravages cachés d’une guerre, l’exil, les origines, la pauvreté, la différence, l’homosexualité. Malgré la violence des coups, des addictions et la mort qui plane sur les destins, Un bref instant de splendeur irradie de la poésie d’Ocean Vuong : chercher la beauté quand tout paraît noyé sous les eaux sombres d’une histoire qui nous échappe et trouver la rédemption dans les mots et l’écriture.

Un bref instant de splendeur d’Ocean Vuong [traduit de l’américain par Marguerite Capelle]. Editions Gallimard, coll. Du monde entier/ 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s